Les collectivités peuvent aujourd'hui se saisir des outils numériques par différentes entrées : la gestion de leurs compétences, à travers l'appréhension de nouveaux outils et des bases de données qui vont avec, leur représentation du territoire, et leur communication auprès de la population.

Numérisation et bases de données

La municipalité est une base de données

Ce que vous savez par expérience ou habitude dans une municipalité, cette connaissance tacite des rouages d'une commune, tout cela peut vite faire l'objet d'une numérisation au service du plus grand nombre : du petit patrimoine au sentier de randonnées, en passant par la gestion des clés de la commune tout comme les décisions prises en conseil municipal. L'outil numérique peut permettre de valoriser ces informations dans une carte accessible aux visiteurs, ou faciliter une recherche sur l'historique des décisions concernant une compétence. Cette appréhension de l'univers municipal pourrait révolutionner bien des pratiques et constituer un gain de temps considérable, à condition de savoir transformer les actes du quotidien en données exploitables par un ordinateur. Je vous accompagne pour cela !

Les cimetières, des espaces à revaloriser

Les cimetières font l'objet d'une attention particulière, car ils mêlent plusieurs obstacles à une gestion facilitée : temps longs de gestion dans le temps, un statut particulier mêlant espace public et domaine privé, pratiques culturelles qui évoluent... Pas étonnant de passer dès lors des heures à retrouver la tombe d'un défunt ou d'être effrayé par une procédure de reprise de concessions.

Cependant le numérique devient sur ce dossier un atout incontournable : la vieille carte papier difficile à modifier devient un support actualisable à chaque instant, la recherche dans les registres de concession ne prend plus que quelques secondes, et les démarches administratives sont facilitées par un processus de documents générés automatiquement... Mais encore faut-il oser le passage au tout numérique. La création de cette base de données aux multiples sources (actes de concession, informations de terrain et mémoire collective) est le principal challenge pour une municipalité, et c'est là que j'interviens.

Méthodologie huilée, pratique du numérique experte et temps consacré à la tâche font que ce travail chronophage pour une réalisation en interne devient un travail réalisé le temps d'une semaine ou deux. Et tout ça à un prix abordable!

 

 

Plan pratique du cimetière de St-Martial, accompagné d'un index-annuaire papier

Plan communal avec sentiers de randonnée suite à un nouvel adressage (réalisé avec un partenaire)

Comparaison des cartes Google Maps et Open Street Map à Saint-Jean-d'Ataux après une cartopartie

Cartographie de territoire

De l'adressage...

Les communes rurales sont de plus en plus invitées à réaliser la dénomination et numérotation des voies communales, afin de faciliter les démarches des services d'urgence, de colis ou encore préparer l'arrivée de la fibre. Mais réalisée avec des outils papiers, cela devient vite un casse-tête sans nom ! Outillé d'un logiciel SIG et de tableurs bien maîtrisés, ce travail d'inventaire à la Prévert prend un autre sens, et prépare les outils de demain pour les communes.

Plutôt donc que de recenser à la main vos références cadastrales et recopier des données déjà disponibles auprès de divers services de l'État, je deviens votre cheville ouvrière le temps de ce référencement, qui n'est plus que l'affaire de quelques jours contre plusieurs mois en moyenne, lorsque réalisé en interne.

...au rendu final

Il faut ensuite rendre cette carte intelligible et reconnu par tous les services pertinents : il s'agit là d'un travail de graphisme et de référencement. Les options sont adaptables aux besoins :

  • une carte basique avec les noms de rue, modifiable à chaque instant et imprimable facilement
  • une carte travaillée à destination des touristes et utilisateurs des services de la commune
  • une carte interactive disponible sur votre site internet...

Avec option participative

L'adressage peut être un formidable moment de vie citoyen pour toute commune l'entreprenant : on y détermine des noms marquant le territoire, comme ceux des lieux-dits construits il y a de cela bien longtemps, et dont le nom ne fait plus sens pour grand nombre de ses habitants. Rares sont ceux qui n'ont rien à dire sur le nom apposé sur leur ligne d'adresse, et ce travail de réflexion est une occasion de réunir des voisins autour d'un sujet commun.

Mais un processus participatif, cela s'anime ! Et au premier abord, nombre d'élus voit l'exercice comme un risque face à des habitants revendicatifs et incapables de se mettre d'accord. Cette situation peut clairement être évité en utilisant les bons outils de médiation et techniques d'animation de groupe, et donner une excellente occasion aux habitants de redonner du sens au principe de citoyenneté.

Là encore, je vous accompagne en usant d'autres qualités et compétences acquises au fil de mes engagements collectifs. Mieux encore, profitons de ces occasions pour organiser ensemble des cartoparties avec les écoles, les randonneurs et tout aventurier en herbe, pour recenser sentiers de randonnée, mobiliers pratiques, arbres remarquables...

Communication digitale

Pour des sites vivants, avec des acteurs autonomes

La première vague de sites municipaux début 2010 a donné lieu à des sites souvent statiques, rarement vivants. En ne créant qu'une porte d'accès à la personnes souvent seule en charge de l'information municipale sur leur site internet, le poids du temps se fait vite ressentir tant sur la forme que sur le fond de nos sites communaux, malgré les milliers d'euros payés à un webmaster pour avoir un site personnalisé.

Mon approche est tout autre : partageons ensemble un modèle de site communal à prix accessible, voire gratuit, pour consacrer nos deniers à ce qui fait vivre le site, à savoir la formation de ses rédacteurs. Le site internet d'une petite commune rurale a tout intérêt à se lier aux activités de ses associations, de ses artisans et commerçants et de ses citoyens journalistes pour atteindre une taille critique d'intérêt, et devenir un site vivant.

Fort d'une expérience solide dans le domaine, je crée l'architecture de vos sites et inculque les bases à vos forces vives pour donner un nouvel élan à votre miroir numérique.

L'intégration des réseaux sociaux

Aujourd'hui, il est difficile de faire sans cette porte d'entrée : vecteur de partages et d'échanges au sein d'une communauté qui intègre les gens passés sur votre commune, Facebook et consorts peuvent faire rayonner votre territoire, à condition de se les approprier comme il faut. Et cela induit de créer autant de ponts qu'il existe de type de média : écrit, photo, vidéo... Je crée vos premiers supports de communication destiné à prendre votre place sur les réseaux sociaux, et vous forment à leur usage.

Du bulletin papier à l'infolettre digitale

Outre ces zones de stockage d'information, nous savons bien qu'il est nécessaire de communiquer sur un support papier pour que tous soient égaux face à l'accès à l'information. Mais quel bulletin papier n'est pas édité par un ordinateur? Et si vous écrivez sur un support, pourquoi ne pas automatiser là encore les copier-coller, plutôt que de vous prendre la tête sur chaque outil de communication?

Face à l'infobésité des temps modernes et la multiplication des canaux d'information, maîtriser les automatismes est un gain de temps considérable. Je vous forme à gagner du temps et toucher toujours plus de concitoyens!

site web douzillac

Site internet de Douzillac, consulté en moyenne 1000 fois/mois depuis 5 ans

Page Facebook liée au site de Douzillac, suivie par plus de 1400 personnes

D'accord, mais quel prix pour tout ça?

Scroll to top